Objectifs


Le projet VETMO4TL est une initiative d’une durée de 30 mois cofinancée par le programme Erasmus+. Le projet réunit 11 organisations partenaires complémentaires dont des associations, des centres de recherche dans le domaine du transport et de la logistique, des organismes compétents et des établissements d’EFP à travers 10 pays européens : Allemagne, Belgique, Espagne (Catalogne), Finlande, France, Irlande, Italie, Pologne, Portugal, et les Pays-Bas.

Les objectifs du projet

VETMO4TL vise à faire reconnaître la mobilité des apprenants en formation professionnelle relevant du niveau 4 du Cadre Européen des Certifications (CEC) dans le secteur du transport et de la logistique:

  • Elaboration de documents favorisant une compréhension commune des qualifications et formations actuellement en place dans les 10 pays partenaires
  • Propositions concrètes par rapport aux projets de mobilité et aux possibilités de mobilité reconnue entre deux pays partenaires
  • Ateliers pilotes sur la mobilité à destination d'enseignants et de formateurs, afin de les former à l'utilisation des outils

Pertinence et exploitation des résultats du projet VETMO4TL

Afin de garantir l'exploitation des outils/résultats du projet tout en favorisant la mise en place de la mobilité au niveau 4 du CEC dans le secteur du transport et de la logistique, les résultats du projet VETMO4TL s'intégreront dans le réseau NETINVET existant (www.netinvet.eu).

Le projet trace effectivement ses origines au NETINVET, un réseau de mobilité rassemblant plus de 80 établissements de formation et organisations professionnelles provenant de onze pays européens. NETINVET a été créé, sur une base de confiance mutuelle et de qualité, afin de faciliter la mobilité des apprenants dans les secteurs du Commence international et du Transport et de la Logistique (principalement au niveau 5 du CEC).  

Le projet VETMO4TL vise à répondre au besoin important, exprimé par certains membres, d'élargir les offres de mobilité et de permettre la mobilité au niveau 4 du CEC. De nouveaux établissements de formation ont par ailleurs manifesté le souhait d'y adhérer dès que la mobilité pour les apprenants au niveau 4 du CEC sera devenue une réalité.